La Russie
Année : 2012 - Pages : 66
Format : PDF

La Russie, c'est le premier voyage-reportage de Tintin. Il l'entreprend le 10 janvier 1929, dans les pages du Petit Vingtième, supplément pour la jeunesse du quotidien bruxellois, Le Vingtième Siècle.

En gare du Nord, à Bruxelles, il embarque dans un train qui annonce sa destination, « Moscou, via Berlin ». C'est bien ainsi que les voyageurs se rendaient en Russie, à cette époque lointaine.

Vos contributions (11) Contribuer
nicnolmercredi 20 février 2019 à 16:19
Remarquables de pertinence, les propos de Jean-Marie Apostolidès expriment tout ce qu'il convient de dire relativement au pamphlet de Joseph Douillet, "Moscou sans voiles", publié en France en 1928 aux éditions Spes, ayant servi de "documentation" au jeune Hergé, alors totalement sous l'influence de la "ligne politique" du "XXème Siècle", l'hebdomadaire TRÈS "à droite" où il officiait. Ancien consul de Belgique en Russie où il a séjourné pendant trente-cinq ans, Joseph Douillet manque pour le moins d'objectivité quand il idéalise la Russie tsariste, parée des plus beaux ornements (éloges fortement relativisés, depuis !) et ce régime bolcheviste honni (qui, au sortir de terribles années de guerre civile et étrangère, en était alors à créer cette industrie soviétique qui, finalement, viendrait à bout de l'Allemagne nazie).

"Moscou sans voiles constitue une violente attaque contre le socialisme lui-même davantage que contre le stalinisme. L'auteur, qui a connu plusieurs prisons soviétiques, évoque la misère de la population, les massacres des koulaks, les camps d'internement, la propagande omniprésente, le cynisme des nouveaux dirigeants qu'il associe à des assassins et des repris de justice. Son hostilité sans nuance, ainsi que l'idéalisation du précédent régime, font que son livre ne possède ni la force de convictions ni la finesse politique du STALINE que Boris Souvarine devait écrire quelques années plus tard. Il répondait néanmoins à l'attente des milieux de droite, moins avides de répandre les méfaits de l'ogre soviétique que désireux de se trouver des ennemis qui justifiassent leurs propres choix idéologiques. A la veille de la crise économique mondiale, alors que se ressentent encore les effets de la saignée de 14-18 et que, en Allemagne comme en France, le socialisme constitue une menace pour les régimes bourgeois, de tels pamphlets viennent revivifier le moral de la classe ouvrière. A défaut de lui faire apprécier les bienfaits du libéralisme économique, on pouvait du moins lui mettre sous les yeux les résultats peu glorieux d'un régime prétendument fondé sur la dictature du prolétariat". (in "Les Métamorphoses de Tintin" - Éditions Seghers - p. 26)

En ce début du XXIème siècle où l'Occident, à nouveau en pleine crise économique, ne rate pas UNE occasion de diaboliser à l'envi le prétendu "régime dictatorial" de Vladimir Poutine, chaque phrase, chaque mot de cet extrait de Jean-Marie Apostolidès retrouvent une brûlante actualité !!! C'est qu'à nouveau, l'Occident européen (divisé en "Vieille" et "Jeune" Europe - dixit George W Bush ... selon des critères étatsuniens d'espèce politique, économique et ... militaire - !) s'est trouvé en ledit Vladimir Poutine et son "régime" des "ennemis" qui "justifient" ses propres choix idéologiques ... qui lui sont soufflés depuis les États-Unis via l'OTAN ...
nicnolmercredi 20 février 2019 à 16:19
Dès le 1er octobre 1928, Staline lance le 1er plan quinquennal privilégiant l'industrie lourde et les communications (le retard de l'URSS est d'autant plus périlleux pour sa sécurité que l'intervention des nations occidentales, de la Pologne et des Etats-Unis au cours de la guerre civile - 1919-1922 - aux côtés des armées "blanches" était encore proche dans les mémoires) aux dépens de l'agriculture et la consommation intérieure. Les résultats sont à ce point spectaculaires au cours des années '30 qu'en 1940, l'URSS est devenue la troisième puissance industrielle !!! Toutefois, cet effort a son revers de médaille : inflation galopante, appauvrissement drastique des classes de travailleurs, gaspillage des ressources et des énergies, recherche du "grandiose" (voire de l'inutile) aux dépens de l'efficacité ... sans compter la dévastation de l'agriculture générant les tristement célèbres et atroces famines que d'aucuns, en Ukraine, entendent faire passer pour un "génocide" perpétré par les "RUSSES", lors qu'aussi meurtrières en Russie, elles furent perpétrées sous l'impitoyable direction d'un UKRAINIEN, Nikita Khrouchtchev !!!

Il n'en demeure pas moins que cette industrialisation, SAUVANT l'URSS durant la Seconde guerre mondiale, lui permettra même de remporter la guerre contre l'Allemagne nazie à un titre éminemment supérieur à ses "Alliés" anglo-saxons et américains ... lesquels ne se seront guère pressés pour ouvrir un authentique second front soulageant l'Armée Rouge supportant SEULE le choc de la confrontation avec la puissante Wehrmacht pendant TROIS ans !!! Il n'est que de consulter les statistiques mortifères pour s'en aviser (27 MILLIONS de morts en URSS contre 500.000 Britanniques ET 400.000 Américains) ou de considérer l'ampleur des offensives soviétiques en les comparant avec celles de Alliés ... !!!

Et ceux que, en Occident, stigmatisent la politique impitoyable, la Terreur policière et l'effondrement social qui furent le prix à payer par les populations pour ce gigantesque effort d'industrialisation d'une nation TRES en retard aux sortirs de la Première guerre mondiale et de la guerre civile, feraient bien de se rappeler quelle fut la condition ouvrière en Grande Bretagne, en France ou en Belgique au XIXème siècle comme dans les premières décennies du XXème et se rappeler qu'on n'hésitait à envoyer la "troupe" et faire tirer sur les grévistes (au point de procéder à un véritable massacre lors de la Commune de Paris en mai 1871 - plus de 20.000 morts en une semaine) !!! A cet égard, l'Allemagne bismarckienne et post bismarckienne aura été, là aussi, en avance sociale sur ses rivales dites "démocratiques" ...
kenzo01vendredi 23 décembre 2016 à 06:51
Même si Hergé utilise « Vivent Tintin et Milou » , l’usage veut qu’il soit aujourd’hui invariable.
minakisamedi 25 février 2012 à 00:00
TINTIN AU PAYS DES SOVIETS C' EST SUPER PARCE QUE HERGE MONTRE LES PROBLEMES DE RUSSIE EN 1930 ET CONTRE LES COMUNISTES ET LA FAIM : ) il est parfet ce carnet de voyage .
+1
guerbelucjeudi 5 janvier 2012 à 00:00
Ne serait-ce pas une bonne idée d'entreprendre "Tintin au pays des des Soviets" en édition couleur.
zuts29jeudi 4 août 2011 à 00:00
regarde si les fenetres publicitaires sont autorisées...
chatttvendredi 24 juin 2011 à 00:00
j'ai beau cliquer sur "lire ce livre" rien ne se passe ne serait il pas plus simple de le proposer en PDF au moins la il n'y aurait pas de probleme technique
chrisgirouxlundi 30 mai 2011 à 00:00
je n'aime pas lire sur écran. J'aime le papier, son contact, son odeur... ce genre de version est idéal pour une promo. A quand dans ma bibliothèque? je reste lecteur et non consommateur
milou70jeudi 5 mai 2011 à 00:00
Très bonne production. Merci. Bonne continuation
sophelundi 18 avril 2011 à 00:00
Le carnet de voyage ne sort pas en version papier, il n'est accessible que sur ce site. Si vous changez d'avis, bonne lecture.
+1
bouzouksdimanche 17 avril 2011 à 00:00
pour lire ce travail (qui doit être fort intéressant), j'attends une version "papier", sinon ce sera dommage pour l'auteur, mais... je lis pas, so sorry !
+4
Choisissez un pseudo
Entrez votre email
Entrez un mot de passe
Choisissez un pseudo entre 5 et 12 caratères.
Valider mon inscription
Dans quelques secondes vous allez recevoir un email de confirmation.
 
Vous pouvez dès à présent vous connecter avec vos identifiants.

OK