Tintin en vacances

Dossier ~ lundi 5 août 2013 ~ 1 commentaire

Vous pouvez chercher attentivement dans les Aventures de Tintin, Tintin ne s'accorde que très peu de vacances !

Tout au plus, se permet-il de temps en temps quelques instants de répit entre deux péripéties particulièrement éprouvantes. Deux exceptions cependant : la première se découvre à la première page des Cigares du Pharaon. Le héros se trouve à bord d'un magnifique paquebot, le MS EPomeo, en route pour une longue croisière qui devrait l'amener à Shangaï, après des escales par Port-Saïd, le Canal de Suez, Aden, Bombay, Colombo, Singapour et Hong-Kong. Mais le petit reporter va très vite se retrouver dans une histoire qui n'a rien d'une promenade de santé.

Les Cigares du Pharaon page 01

La seconde fois où l'on voit Tintin échapper à son quotidien de reporter et profiter d'un véritable moment de repos et de détente, c'est à Vargèse, une station savoyarde sortie de l'imagination d'Hergé. Nous sommes dans les premières pages de l'album Tintin au Tibet. Repos, c'est beaucoup dire, si l'on en croit Milou qui râle et qui ne manque pas de donner son opinion : «Il appelle ça des vacances !!... Courir du matin au soir sur des cailloux pointus !...

Tintin au Tibet page 01

Comme le disait si bien Jean Ferrat «Que la montagne est belle» mais elle ne plaît pas toujours à tout le monde. Le capitaine Haddock le crie haut et fort «Les montagnes, pour moi, on peut les supprimer...». D'aucuns préfèrent la mer et le farniente. Hergé ne peut pas résister de planter un décor de «vacances» qui correspond à son esprit scout !

Tintin au Tibet page 1

Après l'épisode des Cigares du Pharaon, Il aura fallu 28 ans à Tintin pour se détendre à nouveau. En fait, il suit le parcours de son père qui, jusqu'à la fin des années cinquante, restera un bourreau de travail, peu coutumier du carpe diem. Précisément, il convient de rappeler que les vacances ne sont devenues un phénomène de société qu'à cette époque. Jusque là, elles correspondaient à une période où seuls certains privilégiés ou grandes familles de l'aristocratie et de la haute bourgeoisie se retiraient dans leur résidence secondaire. Les Britanniques ont été les premiers à lancer la mode de cette parenthèse du repos bien mérité dans les stations balnéaires, alors que leur économie était en plein boum.

L'année 2013, recul des vacances

À cet égard, l'année 2013 marque un tournant puisque pour la première fois, il y a un recul des départs assez unique (entre juin et septembre inclus). Seulement 54% des Européens sont partis en vacances ou envisagent encore de s'échapper de leur quotidiencourant août et septembre !

"Ce taux est inférieur de 4 points à celui de l'année précédente (58%) et de 12 points à celui de 2011 (66%). En deux ans, c'est donc un Européen sur huit de plus qui à l'intention de renoncer aux vacances d'été".

"Ce sont surtout les pays du Sud, où les taux de chômage sont plus importants (26,3% en Espagne et 11,6% en Italie) qui sont les plus impactés, comparativement aux pays germaniques par exemple (5,4% en Allemagne et 4,8% en Autriche).

Source : www.europ-assistance.com

Les Européens, champion du monde des vacances !

Malgré ce recul, les Européens demeurent les champions du monde des vacances. Qu'ils restent ou qu'ils partent, la moyenne européenne est de 25 à 30 jours de congés chaque année (alors que le reste du monde (Asie  -  Amérique du Nord) est plutôt sur une moyenne de 5 à 15 jours. L'Amérique du Sud est entre les deux. Les Français sont parmi les plus chanceux avec plus de 30 jours de congés par an.

Les destinations à la mode Haddock

Les Français aiment d'abord partir en France ! 60 % des recettes touristiques du pays sont générées par des Français. Pour les Français, la destination préférée est la mer. Un peu comme pour le capitaine Haddock, la montagne est un peu la mal aimée pendant l'été.

«En 1964, les Français effectuaient 12 % de leurs séjours à l'étranger. En 2004, cette proportion est de 19 %».

Les Belges sont quant à eux très avides de partir et parmi les Européens et après les Luxembourgeois, sont ceux qui partent le plus à l'étranger.

La France est leur destination numéro 1. Ensuite, selon le baromètre des vacances 2013, «La Belgique pour de plus courts séjours (Côte belge, Ardennes...), l'Espagne, l'Italie, la Grèce et le bassin méditerranéen. La Tunisie et l'Égypte sont des destinations toujours prisées mais en recul. Et de nouvelles destinations commencent à séduire nos compatriotes : la Slovénie, la Croatie, la Macédoine...

Les activités

Alors que Tintin privilégie la marche, une partie des vacanciers français ou belges pensent plutôt occuper leur temps libre en pratiquant d'autres sports. La natation est la plus prisée ! Le jogging et la randonnée (comme Tintin) sont en bonne position dans le classement des activités pratiquées durant les vacances. Outre le sport, la famille, les visites et le farniente occupent le reste des vacances. Les vacances d'été sont surtout l'occasion de profiter de ses proches, loin de la fébrilité du quotidien.

Tintin qui fait de la natation - publié dans le journal Tintin

Les vacances, cela commence aussi dans la tête. Et il ne faut pas nécessairement aller à l'autre bout de la planète pour découvrir des merveilles et vivre des moments heureux. Le capitaine Haddock, encore lui, l'avait bien compris : rien de tel qu'une balade dans les campagnes de Moulinsart !

Source  :www.pratique.fr

Lire l'article  :Les vacances des Français depuis 40 ans

Lire l'article  :VoyagerMoinsCher.com

Tintin, album de vacances

Pour cette occasion estivale, voici quelques visuels tintinesques qui sentent bon les vacances :

1977 Dessin d'Hergé - livre d'or de l'Hôtel "Le Méditerranée" - Porto - Corse
Tintin - Milou - Haddock - Tournesol - Les Dupondt en hors bord
1943 - 1958 calendriera du mois de juillet
Vos contributions (1) Contribuer
piquilundi 5 août 2013 à 20:18
Attention, quand on parle de 30 jours de congés en France, cela signifie 5 semaines de 6 jours, incluant le samedi. Les salariés travaillant des semaines de 5 jours (par exemple du lundi au vendredi) se verront donc décomptés par semaine de congés 5 jours + 1 samedi. Dans l'année, ce sont bien 5 samedis qui seront décomptés des 30 jours, que le salarié travaille habituellement un samedi ou non.
Par ailleurs, contrairement à la Belgique, les jours fériés tombant un dimanche ne sont pas récupérés. La France compte 11 jours fériés : le 1er janvier, le lundi de Pâques, le jeudi de l'Ascension, le 1er mai, le 8 mai, le lundi de Pentecôte, le 14 juillet, le 15 août, le 1er novembre, le 11 novembre et le 25 décembre. Si par exemple le 14 juillet tombe un dimanche, il n'est pas récupéré le lundi.
En général, on estime bon an mal an à 8 le nombre de jours fériés tombant un jour ouvrable (c'est le cas du jeudi de l'Ascension ou du lundi de Pentecôte), et habituellement chômés.
Le lundi de Pentecôte est férié mais il est en général utilisé pour la journée de solidarité (les salariés viennent travailler à l’œil, ou prennent généralement une journée de congés ou de RTT). Quant aux RTT, c'est une autre histoire...
+8
Choisissez un pseudo
Entrez votre email
Entrez un mot de passe
Choisissez un pseudo entre 5 et 12 caratères.
Valider mon inscription
Dans quelques secondes vous allez recevoir un email de confirmation.
 
Vous pouvez dès à présent vous connecter avec vos identifiants.

OK