Lire est un plaisir !

Dossier ~ jeudi 20 juillet 2017 ~ 1 commentaire

Pour arriver au nirvana littéraire, il faut tout d’abord passer son permis d’apprentissage à la lecture. L’analphabétisme et l’illettrisme demeurent encore une triste réalité de nos jours chez nous dans les pays de l’Union européenne et bien sûr, partout ailleurs.

Nous devrions être tous égaux devant ce défi de la lecture or bien souvent, la réalité est toute autre en raison notamment des inégalités socio-culturelles.

Et pourtant, lire c’est aussi important que boire et bien manger. Victor Hugo disait : « Lire, c'est boire et manger. L'esprit qui ne lit pas maigrit comme le corps qui ne mange pas ».

« Un livre est une fenêtre par laquelle on s'évade » (Julien Green).

Héros de notre enfance, Tintin est sans aucun doute l’un des plus grands voyageurs du vingtième siècle. Un aventurier intrépide au grand coeur, qui parcourt le monde pour mieux nous le faire découvrir.

Pérou, Amérique, Egypte, Chine, Amazonie, Ecosse, Maroc, Tibet… Il a fait plusieurs fois le tour du globe. Il a fait tomber Al Capone, démantelé les gangs de faux monnayeurs en Écosse, neutralisé les trafiquants d’opium en Méditerranée, marché sur la lune quand Neil Armstrong était encore en culottes courtes, arpenté le Sahara à dos de chameau aux côtés des Touaregs, escaladé l’Himalaya sur la piste du Yéti, exploré l’Océan Atlantique, visité les tombes secrètes de l’Ancienne Egypte, découvert une cité inca au Pérou, rencontré les tribus oubliées d’Afrique et d’Amérique…

« Le Temple du Soleil », « L’Etoile mystérieuse », « Le Lotus Bleu », « Le Trésor de Rackham le Rouge »… Des titres aux accents de mystère, empreints d’exotisme, riches d’atmosphères et promesses de voyages. En 24 albums et presque autant de destinations, Tintin est ainsi devenu le symbole de l’esprit d’aventure. Hier comme aujourd’hui, il fait voyager ses lecteurs aux quatre coins de la planète... Le « bouger immobile » pour les lecteurs qui peuvent s’évader en restant confortablement chez eux.

Les Aventures de Tintin font partie de ces nourritures livresques incontournables que les plus grands lecteurs associent aux plaisirs ultimes.

Bernard Pivot, l’homme qui a fait entrer le livre dans la télé, épingle dans ses favoris Les Aventures de Tintin à côté des Fables de La Fontaine, des Lettres de Madame de Sévigné ou encore des contes de Perrault (lire Les Mots de ma vie, Bernard Pivot, Albin Michel).

Dans la première décennie du 21ème siècle, Moulinsart a fait entrer les albums de Tintin dans le numérique.

C’est un fait, le numérique a envahi notre quotidien et celui de Tintin également. Etre ou ne pas être numériquement est la question, même si les arômes du bon vieux papier ou le toucher de la trame sont des plaisirs presque charnels pour les connaisseurs tintinophiles.

Désormais, le premier contact des nouvelles générations avec la réalité est bien souvent numérique. Le livre n’est plus uniquement un objet rangé dans une bibliothèque. Il devient immatériel, presque invisible, sauf à l’écran pour celui qui le lit. Cette mutation diminue-t-elle le plaisir ou apporte-elle de nouvelles sensations ou perspectives pour les jeunes lecteurs ? Le livre numérique serait-il plus pratique, intelligible ou intelligent ?

Selon sa conception et son format, la réponse pourrait-être positive. Une chose est sûre, grâce au numérique, le livre peut entrer dans votre poche et vous pouvez avoir des milliers de livres dans votre flat sans que la moindre parcelle de poussière ne soit lâchée ! Le livre numérique séduit aussi par son interactivité (hyperliens, accès à des ressources supplémentaires et recherches documentaires : textes, images, vidéos, dictionnaire intégré pour les mots compliqués, voice over et audios descriptifs ou dramatisés, etc…), son confort de lecture (éclairage, taille des caractères, signet intégré, loupe intégrée, etc…), sa dimension éventuellement sociale (partage de contenus, commentaires des lecteurs, salon de lecture, etc…).

Cette liste n’est pas exhaustive et les perspectives sont nombreuses. A l’inverse, le bon vieux bouquin ou l’album ont l’avantage de pouvoir se lire dans le bain…Mais qu’importe, l’idée n’est pas de tuer l’ouvrage sous sa forme traditionnelle, mais de révéler d’autres champs du possible, tels le « réseautage » et le partage.

A ce titre, une version de l’application des Aventures de Tintin vient de voir le jour et constitue une pierre à l’édifice de ce « nouveau plaisir de lire ». En voici quelques avantages :

Et vous? Partagez votre extrait ou votre dialogue préféré des Aventures de Tintin et postez le soit sur Facebook, soit sur Tintin.com

La bibliothèque décorée avec les figurines

Les figurines se découvrent au fur et à mesure de vos achats.

Les icônes des options disponibles dans les albums — Uniquement sur iOS.

Exemple de l’option « Extras » : E-books gratuits, résumé, documentaire — Uniquement sur iOS.

Exemple d’un E-book gratuit : Carnet de voyage, l’Egypte — Uniquement sur iOS.

Exemple d’un E-book gratuit : Carnet de voyage, l’Egypte (suite) — Uniquement sur iOS.

Exemple d’un documentaire vidéo : Sur les traces de Tintin — Uniquement sur iOS.

Exemple de l’option « Langues ». — Uniquement sur iOS.

Besoin d'aide ? Consultez dés maintenant les questions générales.

Vos contributions (1) Contribuer
piquivendredi 18 août 2017 à 16:15
"L’analphabétisme et l’illettrisme demeurent encore une triste réalité de nos jours chez nous dans les pays de l’Union européenne et bien sûr, partout ailleurs."

Il suffit de s'inscrire sur Facebook pour s'en rendre compte ! Même des gens qui lisent ne font aucun effort d'orthographe.
Choisissez un pseudo
Entrez votre email
Entrez un mot de passe
Choisissez un pseudo entre 5 et 12 caratères.
Valider mon inscription
Dans quelques secondes vous allez recevoir un email de confirmation.
 
Vous pouvez dès à présent vous connecter avec vos identifiants.

OK