Le professeur Bergamotte

Nom

Bergamotte (Hyppolite). La bergamote est le nom d'une variété d'orange dont l'essence est utilisée en confiserie et en parfumerie.

Vêtements

Bergamotte est, le plus souvent, vétu d'un costume noir et d'un gilet gris et porte des lunettes d'écaille...

Les 7 Boules de cristal page 28

Fonction

Américaniste, c'est-à-dire selon le Petit Robert spécialiste (ethnologue, archéologue, linguiste) du continent américain, de ses civilisations autochtones : précolombiennes, indiennes. Bergamotte a notamment rédigé un mémoire sur les sciences occultes de l'ancien Pérou.

À savoir

Hergé se serait inspiré pour créer Bergamotte de l'illustre M. Jean Capart, égyptologue, né à Bruxelles le 21 février 1877. Il a été chargé de cours à de nombreux instituts ou universités et en 1911, fut le conservateur en chef des Musées Royaux d'Art de l'Histoire de Bruxelles.

Jean Capart

Il est à noter que Jean Capart a voyagé en Amérique du Sud en 1936 et à l'occasion de visites de musées s'est intéressé à des collections sur les Indiens. Ses périples sont relatés dans un livre rédigé par un membre de sa famille, A-M. Brasseur Capart, intitulé Jean Capart ou le rêve comblé de l'Egyptologie. Hergé lui-même écrivait le 5 février 1975 à A-M. Brasseur Capart pour la féliciter pour son ouvrage.

Apparition

Bergamotte apparaît dans le diptyque que forment Les 7 Boules de cristal et Le Temple du Soleil.

Les 7 Boules de cristal page 28

Bergamotte a pris part à l'expédition ethnographique qui découvrit et ramena du Pérou la momie du roi inca Rascar Capac, " Celui-qui-déchaine-le-feu-du-ciel "...

Intrigue

Bergamotte est " le dernier des sept " (allusion aux six autres membres de l'expédition). Échappera-t-il au sort jeté sur les différents membres de l'expédition ethnographique Sanders-Hardmuth par un étrange " indien fanatique, résolu à punir les audacieux qui ont profané la sépulture du roi inca Rascar Capac " ?

Relation avec les autres

Bergamotte est un compagnon d’études de Tournesol. Même si ce dernier ne s’est jamais profilé comme un américaniste... Bergamotte semble également annoncer le Doktor Grossgrabenstein du « Mystère de la grande Pyramide » de Edgar Jacobs ?

Vos contributions (20) Contribuer
haddockdu83dimanche 8 mai 2016 à 18:41
Grossgrabenstein et Bergamotte on le même in spirateur a savoir monsier capart les deux auteur jacob et Hergé ayant travaillé ensemble je pense que il on du partager leur source pour crée ces deux protagoniste
osbornlundi 4 avril 2016 à 19:30
J'apprécie vraiment ce personnage, dommage qu'il n'apparaisse pas dans d'autres albums...
kingping27jeudi 12 novembre 2015 à 12:40
Pourquoi sa barbe est -t elle rectangulaire?
nicnollundi 20 juillet 2015 à 13:00
Il est pour le moins incongru qu'un personnage aussi fugace que le professeur Bergamotte figure parmi les personnages PRINCIPAUX des "Aventures de Tintin" ... lors que son apparition, passagère dans "Les 7 Boules de cristal" même si elle concourt indirectement et surtout involontairement à précipiter les évéments du fait de l'enlèvement de Tournesol, est plus qu'anodine dans "Le Temple du Soleil" ... le temps d'UNE SEULE vignette !!! C'est d'autant plus inexplicable qu'Abdallah, par exemple, apparaissant à trois reprises ("Tintin au pays de l'Or noir" - où il anime toute la seconde partie de l'album -, "Coke en Stock" - où sa présence à Moulinsart précipite l'intrigue - et en les esquisses de "Tintin et l'Alph Art"), ne figure même pas dans la liste des personnages des Aventures de Tintin !!!

Bergamotte ... l'incarnation du "savant" dans toute sa sinistre vacuité !!! Comme ses collègues de "l'Expédition Sanders-Hardmuth" symbolisant à eux Sept (chiffre sacré !) la caste scientifique entière ayant rang de "prêtrise" dans l'Occident "laïc", il incarne l'Usurpation de la Foi par la Science, de la Révélation par la "Raison" (élevée au rang de "déesse" sous la Révolution française !), du Divin et du Religieux par le "laic" ; la Violation d'un Interdit (celui de la Mort, par la profanation des tombeaux, la destruction de l'Unité par "l'Analyse" (*) , la déchéance du Sacré ravalé en tant qu'objet d'histoire et ridiculisé : la momie de Rascar Capac, exposée dans la vitrine de son salon, effrayant Milou (le chien est plus "Sage" que les hommes), déclenche au contraire sa tonitruante hilarité (HA - HA - HA - HA - HA ! - 7BC, 28-I-1 -) et son mépris ("C'est notre ami Rascar Capac qui a effrayé votre chien") qu'exprime on ne peut mieux la manière dont il scande la titulature de l'Inca : "Rascar Capac : "Celui-qui-déchaîne-le-feu-du-Ciel" (7BC, 28-I-2).

(*) vocable issu du terme grec "analusis" qui signifie "décomposition", lui-même formé à partir d'un verbe simple "luein" qui signifie "décomposer".

Bien qu'aussitôt "prévenu" par un "Signe" - le début de l'orage qui va déclencher une suite d'événements dramatiques et impliquer directement Tintin, Haddock et Tournesol -, en scientifique qui ne croit qu'en ce qu'il voit, ayant déchiffré les inscriptions gravées sur le tombeau de l'Empereur inca et dès lors, en mesure d'en appréhender le mystère, il exprime un profond scepticisme "rationnaliste" relativement à "l'Affaire des Boules de cristal" : "J'ai rédigé un mémoire sur les sciences occultes de l'ancien Pérou qui semblent en jeu ici, mais je doute qu'il apporte une explication au mystère qui nous occupe" (7BC, 30-I-2 et 3) !!!

"semblent en jeu ici" ... soit la reconnaissance implicite de phénomènes mystérieux, paranormaux, échappant à la "lorgnette" du visible ...
"mais je doute" : soit "l'Acte de foi" du "scientifique rationaliste" dans l'intangibilité de la Prison de la "Raison" !!!

Bergamotte et ses pareils ... ? Goethe les a poétiquement définis dans son "Faust" :

« Je reconnais le savant seigneur,
Ce que vous ne touchez pas est, pour vous, distant de plusieurs lieues ;
Ce que vous n’embrassez pas, pour vous n’existe pas ;
Ce que vous ne calculez pas est faux, selon vous ;
Ce que vous ne pesez pas, pour vous n’a pas de poids ;
Ce que vous ne monnayez pas, pour votre sens, n’a pas de valeur »

Des siècles auparavant, l'Apôtre Thomas, refusant de croire en la Résurrection du Christ ("Si je ne vois dans ses mains la marque des clous, et si je ne mets mon doigt dans la marque des clous, et si je ne mets ma main dans son côté, je ne croirai point" - Jean 20:25 -) annonçait l'hermétisme où s'est enlisé l'Occident , ses faux "dieux" et ses faux "prêtres" !!!

C'est peut-être à ce "titre" (mais SEULEMENT à ce titre) que Bergamotte "mérite" finalement cette "place d'honneur" !!! Mais réitérons notre observation : pourquoi pas Tchang ... pourquoi pas Abdallah ... ?
antony001mardi 3 mars 2015 à 20:35
....terrible quand il rigole et quand il sert la main!!!.....mais....
+4
lou26dimanche 24 août 2014 à 09:40
j aime bien ce personnage avec sa poigne forte !!!!
+1
lou26jeudi 6 mars 2014 à 17:55
bon personnage avec sa poignee forte
+2
eautintinmardi 1 octobre 2013 à 18:17
Pas mal ce quizz et il aurait pu ( Hergé) le réinsérer dans un autre album
+1
jacqueshervedimanche 29 septembre 2013 à 23:34
Dommage qu'on ne le voit pas réapparaître dans une autre aventure ! Cependant, s'il fait preuve de sympathie, ce n'est pas le cas pour avoir violé avec les 6 autres membres de l'expédition une partie du patrimoine inca . C'est du vol !
+2
bergafanmercredi 25 juillet 2012 à 16:44
Hippolyte Streszincski est né le 2 janvier 1893 à Nancy. Couvé dans une famille bourgeoise d'origine Polonaise, il profita d'une enfance et d'une adolescence studieuses et tranquilles. Son père, prospère notaire local, le destinait à la carrière juridique, mais Hippolyte montra, très tôt, des dons exceptionnels pour l'étude des langues (à seize ans, il en possédait parfaitement quatre).

Après un service militaire qu'il termina au mois de janvier 1914, Hippolyte fut envoyé en Belgique par des parents sentant arriver le drame qui allait ensanglanter l'Europe. Catholiques fervents, ils l'inscrivirent à l'Université Libre de Louvain (Leuwen), lui permettant ainsi de cultiver son goût immodéré et définitif pour les langues, notamment mortes.

Mais le jeune homme n'arriva pas en Belgique n'importe quel jour. Il y débarqua le 23 août 1914, deux jours avant la mise à sac de la célèbre Université par l'armée Allemande. Ce ne sont pas de tels événements qui pouvaient décourager le jeune Hippolyte, homme de solide constitution, doué d'une force étonnante (il fut même champion de France scolaire du lancer de poids, en 1904, catégorie cadet).

C'est aussi dans l'adversité qu'il trouva le creuset idéal pour travailler encore plus dur. Engagé volontaire dans l'armée belge (et versé au Chiffre), il continua ses études dans un milieu étudiant très combatif et concerné (grâce à quoi, en 1919, il obtint la nationalité Belge).

C'est alors qu'il côtoya le jeune et fringant Tryphon Tournesol, démobilisé après que l'explosion d'une grenade lui ait sérieusement endommagé l'appareil auditif, et qui entamait de remarquables recherches en physique fondamentale.
Démobilisé, il se jette, malgré son jeune âge, dans un travail acharné et, étant sûr de la qualité de ses recherches, ne montre aucune peur de vexer une hiérarchie réputée frileuse.

Le premier mémoire publié d'Hippolyte Streszincski, en 1920, Le Nahualt, essai de grammaticalité verticale (éd. Plouck, Bruxelles) lui donna l'occasion de prendre le pseudonyme de Bergamotte, en l'honneur de sa ville natale (mais avec deux T), son véritable patronyme étant la source de trop de fautes d'orthographe.

Dans un article qui fit grand bruit en 1922, Du Toltèque pour Leuwen, (Le Clairon du Hainaut, du 15 mars 1922), il prit part à la querelle de la reconstruction de la bibliothèque universitaire de Louvain, s'opposant vertement à l'architecte Whitney Warren, qui avait opté pour un style Flamand néo-renaissant. Il se met ainsi à dos une bonne moitié des enseignants, mais n'en a cure, gagnant une certaine popularité auprès des étudiants.
Ses études enfin terminées, il devient professeur à l'Université Libre de Bruxelles (secteur Langues Tolto-maltèques, ethnologie linguistique). De nomination en nomination, attaquant l'Institution comme une face Nord, il obtiendra les titres de Directeur Adjoint du Muséum (où il côtoya Bruce Hornet), de Membre de l'Académie Royale des Sciences (1940), de Docteur honoris causa de la Sorbonne (1949) et de Cambridge (1950).

Voila pour la petite histoire je pense qu'il s'agit de la vie de bergamotte par hergé (fiction)

Et c'est là qu'il trouva la mort, le 25 juin 1955, lors du terrible accident de chemin de fer d'Ayacucho. Selon ses vœux testamentaires, il est enterré dans le cimetière indien de Cuzco.
+1
robotdu29vendredi 13 avril 2012 à 17:58
il est trop sympa
+1
roxane84jeudi 12 janvier 2012 à 19:49
Je l'ai toujours trouvé bien sympa, peut-être à cause de sa vieille amitié avec Tryphon ! Et puis, c'est tellement bon les bergamottes... (d'excellents bonbons, spécialité de Nancy !)
-lenaig-mercredi 23 novembre 2011 à 15:48
(Pour abdallah23)
Peut-être qu'il y travaille.

C'est marrand de porter le nom d'une variété d'orange!
abdallah23jeudi 9 juin 2011 à 18:22
Je ne comprends pas pourquoi,on a un dossier sur ce personnage très secondaire des aventures de Tintin,et pourquoi pas un dossier sur Allan Thompson qui est un personnage assez récurent dans la série.Et Mitsuhirato aussi! Il occupe un place très importante dans le Lotus Bleu.Pareil pour Tchang.
+1
floflo97dimanche 6 mars 2011 à 16:48
A noter aussi, vue dans l'ouvrage "Tintin, le rêve et la réalité", que une maison au centre-ville de Bruxelles aurait inspiré Hergé pour la maison de Bergamotte.
Phil1958 : Non, il n'y a pas d'erreurs, j'ai fait le quiz et j'ai eu 50 points sur 50.
alicel : Non, Bergamotte n'est pas un nom bizarre, comme dit dans le texte, c'est le nom d'une variété d'oranges dont l'essence est utilisée en confiserie et en patisseries, c'est-à-dire en bonbons à l'orange et en tarte,...
Et c'est bien de t'intéresser à Tintin !
Reste sur ce site, j'y suis depuis mes 11 ans !
+1
alicelmardi 7 septembre 2010 à 19:59
tintin et milou je vous adore depuis 7 ans.aujourd hui je vous lis pour la 3 voir 4 pour (on n a marcher sur la lune.le trésor de rackame le rouge) je trouve que herge a eu une assez bonne idee d écrire son prénom bizarment allce
+1
pafi21mardi 3 août 2010 à 21:32
Moi j'aime en particulier cet album(les 7 boules de cristal)car c'est mon premier...
+1
winxfloravendredi 14 mai 2010 à 18:44
Non !
+1
phil1958lundi 1 mars 2010 à 15:24
N'y aurait il pas une erreur sur les réponses de ce quizz ?
+2
amalairelundi 21 décembre 2009 à 22:47
Ancien condisciple de notre Tryphon, Hippolyte (tout le contraire quant à son physique) nous est d'emblée sympathique.
Mais quel irrespect, en toute inconscience, envers de roi inca ! Quel suffisance du savant occidental !
+5
Choisissez un pseudo
Entrez votre email
Entrez un mot de passe
Choisissez un pseudo entre 5 et 12 caratères.
Valider mon inscription
Dans quelques secondes vous allez recevoir un email de confirmation.
 
Vous pouvez dès à présent vous connecter avec vos identifiants.

OK