Séraphin Lampion

Ce qui fait le charme et l'attrait des Aventures de Tintin, c'est, entre autres, cette faculté peu commune qu'avait Hergé de restituer le monde dans sa diversité, qu'il s'agisse de lieux ou, surtout, des acteurs de ses histoires. Dans sa galerie de personnages régulièrement enrichie, il en manquait un : le casse-pieds intégral. L'Affaire Tournesol va y remédier.

Nom

Après avoir hésité longtemps, Hergé se décida : son nouveau personnage s'appellerait Lampion. Comme d'habitude, il avait dressé une liste de noms possibles, qu'il avait écartés les uns après les autres. Il avait ainsi rejeté Crampon, qu'il trouvait trop explicite et d'une sonorité trop cassante.

Il trancha donc pour Lampion, inséparable depuis lors de son œuvre. Il lui donna un prénom qui contredisait sa personnalité: Séraphin. Le mot Lampion désigne à l'origine une lanterne.

Profession

Séraphin Lampion est courtier en assurances pour les Assurances Mondass. Il ne cesse d'ailleurs jamais de tenter de vendre une de ces polices d'assurances aux gens qu'il rencontre, aux grands dams de ceux-ci.

Naissance de Lampion

Lors de ses entretiens avec Numa Sadoul, Hergé raconte : " C'est dans le passé que j'ai puisé le modèle de Lampion. Pendant la guerre, alors que j'habitais Boitsfort, je reçois la visite d'un brave homme qui venait me vendre je ne sais plus quoi, qui s'assied et qui me dit, en me désignant mon fauteuil : Mais asseyez-vous donc! ".

L'importun dans toute sa splendeur ! Hergé avait également remarqué que l'une des caractéristiques du Bruxellois ou de ce qu'il appelait le Belgicain était le " fait qu'il porte, en même temps, une ceinture et des bretelles ", une double sécurité fort convenable pour un placier en assurances !

Famille

Sa famille est horrible : la femme, les enfants, la belle-mère, tout ce petit monde est effroyable ! Dans 'Affaire Tournesol, ils mettent à sac le château de Moulinsart. Sans y avoir été convié, celui-ci s'est installé à Moulinsart pour le reste des vacances avec sa " petite famille " : sa femme, sa belle-mère et ses sept rejetons effroyables, dont des jumeaux.

L'Affaire Tournesol page 61

Personnalité : Un enquiquineur satisfait de lui

Le professionnel de l'ennui, tellement satisfait, tellement plein de lui-même, laissant à dix longueurs tous ses concurrents au championnat des enquiquineurs. Son autosatisfaction, sa suffisance affichée, sa vulgarité sans retenue, son sourire permanent, ses interminables monologues, exaspèrent Haddock, c'est peu dire, au moins autant que ses amis.

L'Affaire Tournesol page 05

Sans compter les plaisanteries vaseuses de l'oncle Anatole, coiffeur de son état, une profession connue pour sa verve et sa loquacité.Séraphin Lampion est en fait un faire-valoir négatif, un véritable et authentique repoussoir. Par cet aspect, il met ainsi d'autant plus en valeur les qualités de Tintin.

Personnalité : Froussard et bavard

Comme tant de fanfarons, Lampion se double d'un poltron. Décontenancé par l'éclatement sans raison apparente de son verre de whisky, il prend prétexte de la fin de l'orage pour enfiler son veston et son manteau et quitter les lieux. Tintin et Haddock le retrouvent ensuite tapi dans les buissons du parc du château, affirmant qu'on a tenté de l'assassiner. Á la fin de l'histoire, à la simple évocation de la scarlatine par le professeur Tournesol, il plie bagages et quitte précipitamment Moulinsart avec son horrible famille.

Un dernier rôle

Dans les dessins préparatoires de Tintin et l'Alph-Art, Hergé lui avait réservé un dernier rôle de figurant. Arborant son sourire de commande et son nœud papillon habituels, il revient à Moulinsart après une longue absence.

Avisant le H sculpté par Ramo Nash que Haddock vient d'acheter et dont il doit expliquer la signification à toutle monde, ce qui ne manque pas de l'énerver, il interroge : " eh dites donc, c'est quoi ça, ce truc ? C'est un H, non ? Et ça sert à quoi, ce bidule ? "

La question agace un peu plus le Capitaine : " C'est une œuvre d'art. C'est de l'Alph-Art. C'est Ramo Nash et ça ne sert strictement à rien. " Vexé, surpris par la brutalité de la réaction, Lampion tire sa révérence pour la dernière fois.

Vos contributions (35) Contribuer
campierrotsamedi 10 septembre 2016 à 10:12
Séraphin était un personnage du caricaturiste belge Alidor (de son vrai nom Paul Jamin), ami d'Hergé. Lampion est dérivé de monsieur Pierre Delfeld, personnage d'Alidor. Ce Delfeld allait pendant des mois (années '50) faire l'objet de persécutions de la part de l'hebdomadaire satirique PAN.
antony001jeudi 21 janvier 2016 à 20:09
jacquesherve à raison!
+2
juliosvendredi 4 décembre 2015 à 17:00
Bof mais rigolos et énervant.
+2
jacqueshervesamedi 9 mai 2015 à 23:41
C'est dans l'Affaire Tournesol qu'il est le plus agaçant. Le capitaine va même jusqu'à lui demander s'il n'existe pas d'assurance contre les casse - pieds. Il n'hésite pas à profiter de commettre une forme de violation de domicile avec sa famille pour s'y installer en profitant de l'absence de nos amis. Il organise un rallye où on voit les Dupondt y participer avec leur 2 CV avec divers modèles de véhicules dont un conducteur détériore la rampe de l'escalier du château en manoeuvrant. Il n'y a que dans Tintin et les Picaros qu'on l'apprécie en raison du costume des Turlurons qui va aider nos amis, Alcazar et les Picaros à renverser Tapioca et ses proches.
campierrotmardi 29 juillet 2014 à 14:21
en complément de mon message précédent, ce personnage d'Alidor s'appelait DELFELD

Signé: CAMPIERROT
campierrotmardi 29 juillet 2014 à 14:00
bonjour,
d'après mes lectures relatives à Hergé, le personnage de Séraphin Lampion aurait été inspiré par un personnage créé par le caricaturiste Alidor, qui avait travaill un temps avec Hergé au Petit Vingtième. Je cherche le nom de ce personnage et l'enverrai quand je l'aurai trouvé.
nicnolmardi 29 juillet 2014 à 12:02
Séraphin Lampion … ? "Véritable emblème du Monde dégradé" … "le jumeau ignoble d’Archibald" … "sa faconde est son passe-partout" … "roublardise et goût de la combine" … "médiocrité satisfaite" … "caractère pique-assiette" … "la fausse-monnaie verbale que constituent ses jeux de mots et ses lieux communs" … "la tribu Lampion, dans sa sinistre normalité" … "dégrade la beauté" … "son image, laid et conventionnel" … "Lampion n’arrive pas seul, il traîne à sa suite une pléiade de parasites, gens de l’information ou du spectacle qui sont à l’affût du moindre potin mondain pour le reproduire et l’amplifier." (Jean-Marie Apostolidès - "Les Métamorphoses de Tintin" - "Livre 3" - "Lampion" - "Le Monde Dégradé").

Tels sont, dans l’analyse de l’essayiste et tintinologue français, les traits de caractère s’attachant au vendeur d’assurances … dont on ne saurait s’étonner qu’il soit à ce point « populaire » ... C'est qu'il reflète "à merveille" cette médiocrité satisfaite, signature de ce néant sociétal qui ne faisait encore que poindre à l’horizon à l’époque de la composition de "L'Affaire Tournesol" (le génie d'Hergé est précisément de l’avoir pressenti et caricaturé à l’avance avec un humour … cette fois grinçant) et désormais pleinement devenu REALITE en notre temps ... Jean Marie Apostolidès les juge si consubstantiels à nos sociétés qu'il définit la dernière période de l'oeuvre d'Hergé en tant que marqué du sceau de "l’univers Lampion" ! Il réapparaîtra dans chacun des derniers albums (Hergé trouvera le moyen de l'insérer, gonflé de suffisance, entouré de sa minable famille, fanfaronnant, dans sa sinistre fatuité, à l'épilogue de "Vol 714 pour Sydney" qui pourtant se passe entièrement LOIN de Moulinsart) à la seule exception (comment s’en étonner ?) de "Tintin au Tibet", là où ses valeurs dégradées ne sauraient avoir nul accès …

Séraphin Lampion, cette quintessence du bourgeois bruxellois dans sa grossière suffisance, sa nullité, sa hauteur et le mépris qu'il affiche à l'égard de tout qui n’est pas "de la capitale", me fait invinciblement penser à telle féroce versification de Jacques Brel (in "Ces gens-là") qui, bruxellois comme Hergé, s’y connaissait en "bruxellité". Jean-Marie Apostolidès en évoque "l'esprit" en "la mine d'histoires salaces que Lampion répand dans tous les milieux", leg de son "oncle Anatole" ... Regardons-le, dans "L’Affaire Tournesol", en 5-III-1, s’avancer avantageusement, mains dans les poches et, en 5-IV-1, lui qui, préfère "le moderne" et snobe le style "ancien" de Moulinsart, remplir de ses fesses un fauteuil "à l'antique" … Goûtons son sans gêne en 5-III-4 ... "Admirons" de quelle manière sa (sinistre) "petite famille" (Sic !) transforme le château en chienlit en 61-IV-2 ... lors qu’Abdallah et sa suite, campant dans la "salle de Marine" - Coke en Stock 6-IV-2 -, eux au moins, respecteront Moulinsart, se contentant d’entasser meubles et bibelots du capitaine dans un coin … Et l'on doit être reconnaissant à l'autre sans-gêne, l'autre "casse-pied", Bianca Castafiore, qui a une manière si particulière de s'inviter ... "en toute simplicité (tu parles)" (BLC, 6-I-2) au château de Moulinsart, de se charger de ce que Haddock aurait depuis longtemps dû accomplir : le flanquer tout bonnement à la porte (BLC, 42-IV-2 et 3) ... même si ce geste procède d'une colère au cours de laquelle, "houspillant" de toutes les manières possibles toute la maisonnée" (à la seule exception de Tintin, significativement absent - BLC, p. 41, 42 et 43 -), elle ne réussit qu'à se rendre DÉTESTABLE !!!

La "tribu" Lampion … ? Vingt, trente ans à l’avance (qu'écris-je ... ? Un demi-siècle !), c’est DEJA le règne de "l’Enfant-Roi", ce "p'tit chéri" à qui TOUT est permis et partant, la démission des parents à qui, dorénavant, il est "INTERDIT" de sévir (la fessée est devenue un délit !) !!! On ne s'étonnerait pas outre mesure si, dans l'hypothèse où Hergé avait pu mener à bien "l'Alph-Art", tel "Lampion Jr" aurait été "introduit" paumé, shooté jusqu'à la moelle, égaré dans les "conférences" du "guru-magnétiseur" Endaddine Akass ... Ainsi, celui figurant au cours de l'épilogue de "Vol 714 pour Sydney", la tête appuyées sur les poings fermés, les coudes sur la table, déjà blasé de tout et de tous et/ou celui/celle, tout juste derrière lui (VPS, 60-I-2) ...

campierrotjeudi 2 janvier 2014 à 08:42
l'humour d'Hergé :

lors de la première apparition de Séraphin Lampion, dans l'Affaire Tournesol) (il faut se rappeler l’explication de ce prénom et de ce nom), Nestor nous annonce lors de sa toute première apparition que le courant électrique est rétabli en disant « revoilà la lumière ». Clin d’œil qui n'était compréhensible qu'au second degré.

signé : Pierre Camerman
campierrotmardi 31 décembre 2013 à 13:31
à mon avis, Hergé qui avait beaucoup d'humour avait donné ce nom à ce casse-pieds , vendeur nul qui croyait séduire avec son humour de garçon de bains.
Hergé en faisait un portrait féroce en lui donnant un nom aux caractéristiques opposées à celle du personnage :
d'une part Séraphin veut dire "ange". Mais ce séraphin-là n'est qu'un vulgaire marchand d'assurances
d'autre part Lampion qui veut dire lanterne, or ce Lampion-là est le contraire d'une lumière.

signé : Pierre Camerman
jacqueshervesamedi 21 décembre 2013 à 20:41
Il n'y a pas plus agaçant que Séraphin Lampion dans les derniers albums de la série. J'apprécie le fait que le capitaine lui demande une assurance contre les casse pieds. "Tintin et les Picaros" reste le seul titre où l'assureur est un peu plus sympathique vu que ses costumes aident le Général Alcazar et ses amis à renverser le Général Tapioca.
tournesol8jeudi 27 juin 2013 à 09:32
L'éternel casse-pied ! Mais il permet de rythmer les derniers albums.
+1
kiceraoulsamedi 16 mars 2013 à 17:02
il y a une erreur dans le dessin de lampion au dessus. il n'a pas pu être dessiné en 1936
+1
biancacastafvendredi 1 mars 2013 à 23:03
Il me fait rire!!! :-))
+1
didiflavsamedi 23 février 2013 à 13:54
Il est trop drôle et un peu casse pieds durtout avec le capitaine!!!
+2
nestomvendredi 9 novembre 2012 à 19:24
trop drole Serafin
+2
-tevai-c-dimanche 9 septembre 2012 à 10:34
tu as réson pouflach pourquoi il disent ou habitait hergé pendant la guerre dans le quizz sur s.l
+1
snowy05jeudi 23 août 2012 à 17:03
"Comme dirait mon oncle Anatole...!"
+1
pouflachjeudi 17 mai 2012 à 05:52
je comprends pas pourquoi il y a une question sur l'endroit où habitait hergé pendant le guerre dans un quizz sur séraphin lampion
+1
caesars69jeudi 10 mai 2012 à 17:04
Il est super drôle ;)
+1
robotdu29vendredi 13 avril 2012 à 17:54
il est trop marrant
+1
Choisissez un pseudo
Entrez votre email
Entrez un mot de passe
Choisissez un pseudo entre 5 et 12 caratères.
Valider mon inscription
Dans quelques secondes vous allez recevoir un email de confirmation.
 
Vous pouvez dès à présent vous connecter avec vos identifiants.

OK